Édito

Édito

Quelle joie et quel soulagement de vous présenter cette saison, presque intacte, rythmée par ses temps forts et foisonnante de propositions artistiques : expériences participatives, projets dans l’espace public, déambulations et spectacles de l’Est du département jusque dans les chemins du Vexin.

En la parcourant, je suis frappée par l’étrange résonance entre les questionnements des artistes et la période inédite que nous avons vécue. Plutôt qu’une coïncidence, j’y vois la confirmation que les chorégraphes, circassiens, compositeurs, metteurs en scène, en prise directe avec le présent, sont les plus à même de révéler ce que l’on ne voit pas encore. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à suivre l’itinéraire de cette saison. Chaque étape nous amène à redécouvrir ce qui nous environne, à nous réjouir de l’imprévu, à élargir notre champ de vision !

Les artistes de cette programmation captent habilement les prémonitions d’un monde à venir. Ils nous projettent vers D’autres mondes, comme nous y invite la prochaine création de Frédéric Sonntag, artiste en résidence à Points communs pour la troisième année consécutive. Ils s’inspirent aussi de la vulnérabilité de notre espèce et de nos systèmes et voient dans notre fragilité, une capacité extraordinaire de transformation, une véritable force qui s’ignore. Je pense notamment à L’Âge d’or d’Éric Minh Cuong Castaing, une œuvre bouleversante et étincelante d’humanité, que nous retrouverons dans le cadre de la prochaine édition d’Arts & Humanités.

Les temps forts Génération(s) et Week-end en famille offrent de multiples occasions de nous rencontrer autrement. Jalonnant la programmation, ils réunissent toutes les générations, qui n’ont jamais eu autant besoin de partager des expériences communes. S’il est vital de garder le lien avec nos proches, il est tout aussi indispensable d’aller à la rencontre de nouveaux visages.

Se rencontrer, c’est ce que nous proposons à trente jeunes du Val d’Oise autour du projet participatif Listening Party, de la chorégraphe islandaise Ásrún Magnúsdóttir, pour une célébration joyeuse et dansante de l’adolescence, scintillante de promesses et d’élan vers l’avenir.

Se rencontrer, aussi, au pied d’un immeuble pour savourer un concert grandiose tout en verticalité. C’est le pari de Grand Ensemble, de Pierre Sauvageot, dialogue entre l’Orchestre national d’Ile-de-France et les habitants du quartier des Louvrais à Pontoise, qui ouvriront leurs portes et leurs balcons à plus de quarante musiciens.
Ce rendez-vous musical, inédit dans le Val d’Oise, mettra en lumière ces visages voisins avec la complicité précieuse de la Maison de quartier des Louvrais.

Avec l’équipe de Points communs et ses membres associés, que je remercie chaleureusement, nous tenons à exprimer notre reconnaissance à tous ceux qui se sont mobilisés à nos côtés pour que cette saison 20/21 puisse exister : les nombreux spectateurs qui ont témoigné de leur soutien en faisant don de leurs places réservées, nos partenaires publics de l’État, de l’agglomération de Cergy-Pontoise et du département du Val d’Oise.

Découvrir ce qui nous entoure d’un œil neuf, voilà ce qui guide cette troisième saison, que j’ai voulue stimulante et réjouissante. Il est temps d’ouvrir les portes, de croiser nos regards et de nourrir nos imaginaires.
Je mesure, cette année tout particulièrement, l’importance de chacun de ces gestes, de chacun de ces rendez-vous.

Fériel Bakouri
Directrice

Notre site n'est actuellement pas optimisé pour être consulté avec votre navigateur. Nous vous conseillons d'y accéder avec un navigateur plus récent ou d'accéder directement à notre billetterie. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.
Pour une expérience optimale, nous vous invitons à télécharger un navigateur plus récent comme Google Chrome, Mozilla Firefox ou Opera.